Dans le cadre de son partenariat avec Inovev, la SFIP offre à ses membres : 
     - Un accès à 2 analyses complètes récentes (moins d'un mois) et aux titres des 20 analyses les plus récentes. 
       300 analyses sont publiées chaque mois et sont accessibles à travers l'accès à un des Packages Premium d'Inovev.
    - Une réduction de 10% sur les produits Inovev. 
 
 
 
  Analyses offertes dans le cadre du partenariat
   
    

Inovev publie environ 300 "auto analyses" par an. 
Deux analyses sont accessibles gratuitement deux fois par mois (soit 4 analyses par mois).
Ci-dessous, vous pouvez visualiser les titres, un extrait et une vignette relatives aux deux dernières analyses.
En vous enregistrant vous pouvez télécharger les deux analyses complètes.

(soit environ 50 analyses gratuites par an, puisque les analyses sont renouvelées deux fois par mois) .

 
  • 12 juin 2024
    24-13-4
    Les voitures 100% électriques (BEV) importées de Chine (marques chinoises et marques européennes) représentaient autour de 25% des ventes de BEV en France durant le premier semestre 2023 et autour de 30% durant le second semestre 2023 jusqu’en octobre. Puis l’annonce de nouveaux critères pour l’obtention du bonus écologique pour les voitures 100% électriques fabriquées hors d’Europe a créé un effet d’aubaine en novembre et en décembre 2023 puisque la part de marché français des BEV importés de Chine est passé brusquement à 37% en novembre et à 36% en décembre. Il fallait donc s’attendre après cet effet d’aubaine un effet compensatoire au moment de l’application des nouveaux critères du bonus écologique durant les dernières semaines de décembre, c’est à dire une baisse importante des ventes de BEV importés de Chine en 2024, ou du moins durant le premier semestre 2024.
     
    C’est exactement ce qui s’est passé. La part de marché des BEV importés de Chine en France est ainsi tombée à 28% en janvier 2024, puis 17% en février 2024, 11% en mars 2024 et 7% en avril 2024. Le nouveau bonus écologique a donc eu un réel impact sur les ventes de BEV importés de Chine en 2024 en France. Mais on constate que c’est la Dacia Spring, voiture française donc, qui a le plus souffert de ce nouveau bonus écologique sans doute parce que les 5 000 euros de bonus dont elle ne bénéficient plus représentent 25% de son prix (20 000 euros), soit beaucoup plus que pour une MG ou une Tesla.
     
    En terme de volume, les BEV importés de Chine qui se situaient autour de 6 000-7 000 unités par mois en aout-septembre-octobre 2023 sont passés à 11 000-13 000 unités par mois en novembre-décembre 2023 avant de s’effondrer à 5 500 unités en janvier 2024, 4 300 en février 2024, 3 800 en mars 2024 et 1 660 en avril 2024. Parallèlement, les ventes de BEVs produits en Europe ont progressé, les clients de BEV chinois s’étant reportés sur les autres BEV disponibles sur le marché, dans un marché français restant stable.
    Veuillez vous identifier/enregistrer sur la gauche pour avoir accès aux analyses complètes.
  • 21 mai 2024
    24-12-10

    Le Salon automobile de Pékin (Beijing) est devenu au fil des ans le plus important salon automobile mondial, dépassant largement l’influence des salons traditionnels comme Paris, Munich, Genève, Tokyo ou Detroit qui sont devenus progressivement des salons régionaux. Alors que ces salons traditionnels sont de plus en plus délaissés par les constructeurs, le salon de Pékin accueille tous les constructeurs chinois (plus d’une centaine de marques) ainsi que la plupart des constructeurs étrangers implantés sur le sol chinois. On note cependant l’absence cette année des 14 marques du groupe Stellantis qui a certes pratiquement disparu totalement du marché chinois. Ce qui est intéressant dans ce salon de Pékin 2024, ce n’est pas tellement la profusion de nouveaux véhicules présentés par une centaine de marques chinoises différentes, mais les tendances que l’on peut retenir.

     
    1. Tout d’abord, les constructeurs chinois, qui représentent désormais 60% des ventes de voitures particulières en Chine, et qui ne comptent pas en rester là, ont fait carton plein cette année au salon de Pékin. Les constructeurs étrangers ont fait acte de présence mais sont minoritaires et paraissent moins innovants, contraints d’une certaine manière par leur histoire et leurs traditions.
     
    2. Seul Volkswagen semble vouloir changer de paradigme, en présentant le concept ID Code qui annonce un tout nouveau design, éloigné des modèles de la marque commercialisés en Chine dont les ventes diminuent d’année en année. Alors qu’Audi, BMW et Mercedes résistent encore, Volkswagen ne représente plus que 8,5% du marché chinois en 2023 contre 10% en 2022, 13% en 2020 et 14,5% en 2019. Pour différencier ses modèles électriques de ses modèles thermiques, Volkswagen crée la marque ID Unyx, imitant ainsi la stratégie des constructeurs chinois qui créent de nouvelles marques dédiées aux véhicules électriques pour donner naissance à de nouvelles et inédites  images de marques ne subissant pas l’influence de l’image de marque des firmes plus traditionnelles.
     
    3. D’autres enseignements peuvent être tirés du salon de Pékin 2024. Les constructeurs chinois collaborent plus étroitement avec les constructeurs étrangers pour la conception de leurs modèles. Ainsi, Volkswagen collabore avec X-Peng pour la conception de ses futurs BEV, JLR (Jaguar Land-Rover) collabore avec Chery pour la conception de ses futurs BEV, Mazda collabore avec Changan pour ses nouvelles AZ-6 et Arata, etc… Le rapport de force a changé.
     
    4. Alors qu’autrefois, ce sont les constructeurs étrangers qui imposaient leur vue et la conception de leurs modèles aux constructeurs chinois, aujourd’hui c’est exactement l’inverse. Cette nouvelle donne a été favorisée par le fait que la technologie chinoise est désormais supérieure à celle des constructeurs étrangers, que ce soit en terme de design, de technologie BEV, de concepts d’intérieur et même de technologie PHEV qui est de plus en plus appréciée par la clientèle chinoise, contrairement à ce qui se passe en Europe ou aux Etats-Unis, et qui était très présente au salon de Pékin 2024. Leur part de marché sur le marché chinois ne cesse de progresser : de 3% en 2021, les PHEV sont passés à 7% en 2022, 11% en 2023 et 14% sur le premier trimestre 2024. Dans le même temps, les BEV sont restés stables à 21% de parts de marché au premier trimestre 2024. En fait, beaucoup de clients chinois sont passés du véhicule thermique à l’hybride rechargeable en plus des 100% électriques, car la part de marché des véhicules thermiques est passée de 67% au 1er trimestre 2023 à 62% au 1er trimestre 2024.
     
    5.D’autre part, on assiste aussi à un retour des monospaces, nombreux à ce salon de Pékin 2024, alors que ce type de véhicules a pratiquement disparu du marché européen et devenu marginal aux Etats-Unis. Ceci est une autre spécificité du marché chinois et du salon de Pékin 2024.
     
    6.Enfin, on peut noter l’attractivité des modèles conçus en coopération avec les fabricants de smartphones, comme Xiaomi ou AITO (Huawei), puisque ces modèles ont enregistré un nombre important de commandes durant le Salon.
    Veuillez vous identifier/enregistrer sur la gauche pour avoir accès aux analyses complètes.
 

Accès Premium 

Avec un accès Premium:
- 10 analyses complete  reçues deux fois par mois dans votre boite e-mail (soit 20 analyses par mois).
- accès à une importante base de données conviviale contenant plus de 3 000 analyses.
 
Pour plus d'information, veuillez nous contacter.
 
  Analyses disponibles pour les abonnées
2024-06-12
2024-06-12
2024-06-12
2024-06-12
2024-06-12
2024-06-12
2024-06-12
2024-06-12
2024-06-12
2024-06-12
2024-05-21
2024-05-21
2024-05-21
2024-05-21
2024-05-21
2024-05-21
2024-05-21
2024-05-21
2024-05-21
2024-04-25
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et des Conditions Générales d'utilisation (CGU) du site Inovev (www.inovev.com)
Ok